Publié par Erasmus+

2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique
2015-03 La chaîne alimentaire dans la niche écologique

Un intervenant de la ferme Vernaelde est venu au collège…

Il nous a parlé des différentes utilisations d’une haie, elle peut servir à cacher (dans les jardins) elle remplace donc une clôture, elle peut être aussi utilisée comme brise vent, également pour freiner les mouvements d’eau, ou encore comme décoration.

Le monsieur nous aussi expliqué qu’en hiver il y avait que seulement 35 espèces d’oiseaux qui restés en France.

Il nous a donné aussi quelques conseils :

Pour éliminer les pucerons sur un arbre, il ne faut surtout pas utiliser d’insecticide, il faut mettre des coccinelles et des perces oreilles car ils vont essayer de manger les pucerons. Mais s’il y a des fourmis sur l’arbre, elles vont empêcher les coccinelles de manger les pucerons car elles voudront ensuite le manger à leur tour pour récupérer le sucre qu’il contient.

 

*Une haie est une clôture faite d’arbustes alignés, avec ou sans arbres, et qui marque la limite d’un terrain. Une haie sert à délimiter un terrain,à acceuillir des oiseaux et de garder son intimité en se protégeant du vis-à-vis dans le jardin. Une haie n’est pas stérile. Avant, il y en avait presque dans tout les champs. Généralement, près d’une haie, on trouve un fossé. Il peut y avoir des haies fleuris.

Au Moyen-Âge, il y avait beaucoup de vignes partout en France car les prêtres avaient besoin de vin pour leurs cérémonies.

Les haies protègent et embellissent les habitations ;nourrissent et abritent la faune en lui permettant de circuler(corridors écologiques) ;ralentissent la vitesse du vent ;freinent les mouvements d’eau ; ombragent et abrittent les animaux ;diminuent les effets des innondations ;filtrent l’eau,protègent du vent ;stabilisent le sol et protègent de l’érosion.

Pour faciliter l’accès aux champs,on supprime les haies car les engins agricoles ne peuvent pas passer .En raison de cette suppression, les oiseaux qui migraient ne retrouvaient plus leur nid, ils ne pouvaient plus se nourrir non plus car les noisettes, les baies et toute la nourriture dans les haies disparraissaient. Ils doivent donc aller ailleurs. La meilleure saison pour observer les oiseaux est l’hiver car les feuilles sont tombées, on peut appercevoir les volatiles sans peine. On retrouve beaucoup d’oiseaux dans les zones périurbaines(en ville), notamment dans les lotissements. Dans la région, on peut observer des mésanges charbonières,mésanges bleues,pies,rouge-gorge,moineaux,hiboux moyen duc,faucons crésserelles.

Il y a différentes espèces de nourriture pour les animaux dans les haies : noisetiers,argousiers,houx,aubépines,cornouillers,chèvre-feuilles,groseilliers,sureaux noirs... Dans les haies fleuries, il y a des pucerons sur les rosiers. Pour les éliminer, il faut absolument éviter les produits chimiques, on peut acheter des larves de coccinelles qui mangeront les pucerons. Les perces oreilles éliminent aussi les pucerons mais les fourmies les défendent.*

Commenter cet article